Tuesday, January 09, 2018

379: En cours d'écriture.


Princesse
venue de si loin
Princesse
maintenant si proche


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Le DIT pour une vie
Toi bébé.

( Rap__sodie pour une magie à une voix, un récitant et un chœur )


Et voilà que tu vis …
Ta douceur,
une caresse fragile aux goûts des futurs
des âmes immaculées.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.

Et voilà que tu ris …
Tes lèvres,
un arpège ciselé aux rouges des futurs
des âmes inconnues.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.

Et voilà que tu fredonnes…
Ta bouche,
un trémolo sélène aux cœurs des afuturs
des âmes distraites.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.

Et voilà que tu regardes…
Tes yeux,
un éclat inventé aux lumières des futurs
des âmes éblouies.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.

Et voilà que tu racontes…
Tes mots,
une cascade fragile aux ailes des futurs
des âmes interdites.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.

Et voilà que tu dors…
Tes rêves,
un conte inédit aux brumes des afuturs
des âmes inavouées.

Et nous étourdis, qui n’en croyons.


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 janvier 2018

Monday, January 08, 2018

378: En cours d'écriture.

Seule l’enfant connaît la vraie lassitude
la vraie tristesse
la vraie mort
Seule l’enfant a la vraie force
la vraie révolte
la vraie violence


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Le DIT pour des images de mots
Les Dires d’une Exposition.

( Rap__sodie pour un mot à une voix, un récitant et un chœur )


Scénario tactile
ébauche schéma concrétude
blanc à peine redit
un pinceau détérioré
la vie à toucher

Ethnographie personnelle
ébauche schéma concrétude
passage refusé
un homme défait
l'être fustigé

Oppidum intemporel
citadelle fortification héritage
crépi effondré
un mur à fendre le ciel
les nids abandonnés

Horizon dual
infini éloignement collusion
fini éperdu
l'un ou l'autre inventé
la démesure bannie

Parcelle d'altérité
soupçon différence attrait
copeau falsifié
un soupçon mitigé
l'autre à redécouvrir

Vision cathartique
idée purification mirage
onde consacrée
un écran inverti
les lendemains purifiés


--- folowed ---


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 mars 2018

Saturday, December 23, 2017

377: En cours d'écriture.


Une lumière nouvelle
et tous les possibles
effleurés
Un rêve nouveau
et tous les possibles
entrevus
Un chant nouveau
et tous les possibles
racontés


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Le DIT pour une venue
Qui es-tu ?

( Rap__sodie pour du bonheur à une voix, un récitant et quatre chœurs )


Tu es celle
venue de ces contrées
où des géants
sculptent des colosses et des bergers
marbres si blancs
que tes rêves seront diamants

Tu es celle
venue de ces contrées
où des visionnaires
construisent des cathédrales et des palais
pierres si ocres
que tes rires seront firmaments

Tu es celle
venue de ces contrées
où des trouvères
chantent les amours et les jeux
belles si douces
que ton cœur sera ritournelles

Tu es celle
venue de ces contrées
où des poètes
disent les enfers et les paradis
âmes si éperdues
que ta main sera douceurs

Tu es celle
venue de ces contrées
où des bâtisseurs
érigent des tours et des arcades
aciers si tumultueux
que tes rêves seront arabesques

Tu es celle
venue de ces contrées
où des compagnons
tressent des rosaces et des vitraux
arcs-en-ciel si effrénés
que tes rires seront embrasements

Tu es celle
venue de ces contrées
où des baladins
racontent la mer et les flots
horizons si séduisants
que ton cœur sera aventures

Tu es celle
venue de ces contrées
où des mariniers
disent les fleuves et les canaux
chemins si clandestins
que ta main sera souffles

Tu es celle
venue de ces contrées
où des nomades
se noient des dunes et des déserts
sables si blonds
que tes rêves seront soleils

Tu es celle
venue de ces contrées
où des artistes
brossent des grottes et des rochers
couleurs si ravies
que tes rires seront palettes

Tu es celle
venue de ces contrées
où des bergers
chantent les brebis et les agneaux
collines si verdoyantes
que ton cœur sera galopades

Tu es celle
venue de ces contrées
où des princesses
osent l’épée et les combats
guerres si impossibles
que ta main sera justices


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 février 2018

Monday, November 27, 2017

Elle ne verra jamais.

Etre
la vie
Etre
rien
Etre
néant
Mais
vivre

Le DIT pour une union
Elle ne verra jamais.

( Rap__sodie pour un contentement à une voix, un récitant et un chœur )


Elle ne saura jamais
le bleu des neiges égarées
le bleu des océans engloutis
Elle ne verra jamais
le bleu des parures exorbitées
le bleu des vitraux flamboyants
bleus à mourir

Rina accroupie
une violette si petite
une violette si bleue

Ce bleu qui l'envahit
noyée elle est monde
éblouie elle est univers
enivrée elle est une
absorbée elle est tout


Un pétale
un peu de bleu
Dieu qui dit
Un pétale
une larme de bleu
Déesse avouée

Juste
un infiniment
pour aller
un profondément
pour être


Elle ne saura jamais
le rouge des soleils enfuis
le rouge des ténèbres inquiètes
Elle ne verra jamais
le rouge des bannières assoupies
le rouge des colères anciennes
rouges à mourir

Mina accroupie
une agate si petite
une agate si rouge

Ce rouge qui l'envahit
noyée elle est monde
éblouie elle est univers
enivrée elle est une
absorbée elle est tout


Un reflet
un peu de rouge
Dieu qui dit
Un reflet
une larme de rouge
Déesse avouée

Juste
un infiniment
pour aller
un profondément
pour être


Elle ne saura jamais
les ors des blés déparés
les ors des astres piratés
Elle ne verra jamais
les ors des momies asséchées
les ors des icônes ensevelies
ors à mourir

Gina accroupie
un galet si petit
un galet si doré

Cet or qui l'envahit
noyée elle est monde
éblouie elle est univers
enivrée elle est une
absorbée elle est tout


Un trait
un peu d’or
Dieu qui dit
Un trait
une larme d’or
Déesse avouée

Juste
un infiniment
pour aller
un profondément
pour être


Elle ne saura jamais
les mots de ces auteurs égarés
les mots des livres déglutis
Elle ne verra jamais
les mots des orateurs muselés
les mots des poètes mécréants
mots à mourir

Dina accroupie
un mot dans sa tète
un mot qui court

Ce mot qui l'envahit
noyée elle est monde
éblouie elle est univers
enivrée elle est une
absorbée elle est tout


Un écho
un petit mot
Dieu qui dit
Un écho
une sanglot vite dit
Déesse avouée

Juste
un infiniment
pour aller
un profondément
pour être


Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 décembre 2017

Saturday, November 25, 2017

375: En cours d'écriture.

Vérités
la sagesse des fous
Volontés
l'incohérence des maudits
Hardiesses
la peur des sans
Desseins
la folie des Dieu


--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Le DIT pour une chimère
A son image.

( Rap__sodie pour la Loi à deux voix, un récitant et deux chœurs )


L'Homme à son Image
alors eux
ils ont dit Dieu
à leur image


ces parallèles
unions des infinis
géométries fourvoyées
Elles sont là dire
l’infini outre tardé


L'Homme à son Chemin
alors eux
ils ont dit Dieu
à leur gré


ces points mitigés
courbes malvenues
anova enivrée
Elles sont là dire
la tendance basculée


L'Homme à son Vouloir
alors eux
ils ont dit Dieu
à leur vœus


ces probabilités saugrenues
apprentissages caracolés
Elles sont là dire
la survenance effarée


L'Homme à son Espoir
alors eux
ils ont dit Dieu
à leur paradis


ces croyances infatuées
perturbations chaotiques
Elles sont là dire
le pyrrhonisme avéré



--------- EN COURS D'ECRITURE ---------

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 janvier 2018

Elle sait.

Elle sait
qu’elle sait
elle sait
qu’ils savent
Elle ira là
où ils ne peuvent
où ils ne doivent

Le DIT pour un oubli
Elle sait.

( Rap__sodie pour une survie à une voix, un récitant et un chœur )


Elle sait qu’elle sait
elle court elle court
à ne plus vivre
elle court elle court
à tout renoncer
Au-delà des fous
au-delà des morts

Elle échappera
par-delà les rives
brumes funestes
cris ineptes


Elle sait qu’elle sait
elle parle elle parle
à ne plus penser
elle parle elle parle
à tout reprendre
Au-delà des fous
au-delà des mots

Elle échappera
par-delà les songes
voiles immatures
peurs écrouées


Elle sait qu’elle sait
elle fuit elle fuit
à ne plus revoir
elle fuit elle fuit
à tout revenir
Au-delà des fous
au-delà des horizons

Elle échappera
par-delà les cieux
nuées décrépites
fois incendiées


Elle sait qu’elle sait
elle prie elle prie
à ne plus savoir
elle prie elle prie
à tout renier
Au-delà des fous
au-delà des amen

Elle échappera
par-delà les hommes
rideaux décharnés
mensonges inaboutis


Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 décembre 2017

Thursday, November 16, 2017

Je te garderai.

Offrir un passage
des vérités emmêlées
des croyances démêlées
un amour offert
un rêve pardonné

Le DIT pour une attente
Je te garderai.

( Rap__sodie pour un aller à deux voix, un récitant et un chœur )


Je te garderai
flocon brûlant
de ces himalayas interdits
tu prendras cet autre univers
tu seras monde et totale
tu seras mondes et infinitudes


Je te saurai là
et pourtant ne saurai pas
une tiédeur à vouloir aimer
une tiédeur à pouvoir mourir

Il est des imaginaires
à mêler univers et outre ailleurs
à dire mirages et impossibles


Des imaginaires
qu’ils savent écrire
des équations
qu’ils savent résoudre
Des messages à jamais incompris
des vérités à jamais dérobées

Je te garderai
sables submergés
de ces ténérés incompris
tu prendras cet autre univers
tu seras monde et totale
tu seras mondes et infinitudes


Je te voudrai là
et pourtant ne voudrai pas
un baiser à vouloir aimer
un baiser à pouvoir mourir

Il est des corrélations
à mêler univers et outre ailleurs
à dire mirages et possibless


Des corrélations
qu’ils savent décrire
des dépendances
qu’ils savent délacer
Des théories à jamais incomprises
des vérités à jamais dérobées

Je te garderai
vagues égarées
de ces kazakhstans absorbés
tu prendras cet autre univers
tu seras monde et totale
tu seras mondes et infinitudes


Je te croirai là
et pourtant ne croirai pas
un souffle à vouloir aimer
un souffle à pouvoir mourir

Il est des postulats
à mêler univers et outre ailleurs
à dire mirages et possibles


Des postulats
qu’ils savent disjoindre
des relations
qu’ils savent détendre
Des secrets à jamais incompris
des vérités à jamais dérobées

Je te garderai
rêve désemparé
de ces paradis débordés
tu prendras cet autre univers
tu seras monde et totale
tu seras mondes et infinitudes


Je te dirai là
et pourtant ne dirai pas
un mot à vouloir aimer
un mot à pouvoir mourir

Il est des infinis
à mêler univers et outre ailleurs
à dire mirages et possibles


Des infinis
qu’ils savent écrire
des limites
qu’ils savent résoudre
Des conclusions à jamais incomprises
des vérités à jamais dérobées

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 novembre 2017

Friday, November 10, 2017

Mon murmure si doux.

Fermons les yeux
à ne pas savoir
à ne pas oser hurler
fermons les cœurs
à ne pas pouvoir
à ne pas oser pleurer

Le DIT pour un soupir
Mon murmure si doux.

( Rap__sodie pour une tendresse à une voix, un récitant et un chœur )


Je n'ai pas de nom
quatre-vingt-onze jours
moins peut-être
le ventre de ma maman
quatre-vingt-onze jours
là sous son cœur

Rien que mon cri
je t'aime maman
un soupir
un murmure si tendre
maman
n'entend pas
Personne n'entend


Le moi d'un petit bout
un moi si petit
mais tout à aimer

Je n'aurais pas de nom
quatre-vingt-onze jours
moins peut-être
peut-être un peu plus
quatre-vingt-onze jours
là à l'écouter

Rien que mon cri
je t'aime maman
un soupir
un murmure si tendre
maman
ne saura jamais
Personne n'entendra


Le moi d'un petit bout
un moi si petit
mais tout à prendre

Je n'ai pas de nom
un chuchotis peut-être
cette brûlure enfantée
à ne pas savoir
ce froid engendré
à ne pas croire

Rien que mon silence
maman maman
maman
ne m'aime pas assez
maman
ne m'a pas gardée
Personne n'a entendu


Le moi d'un petit bout
un moi si petit
mais tout à oublier

Ne pleure pas maman
ils t’ont noyé les yeux
j’ai vécu chrysalide
mais je t’ai connue
maman
ne m'aime pas assez
….
peut-etre que si


Faire
Liberté de faire



Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 novembre 2017

Thursday, November 02, 2017

Conjoncture.

Tout est dans tout
tout est dans un
Tout est dans tout
un est dans tout
Récurrence folle
et racine imaginaire

Le DIT pour un infini
Conjoncture.

( Rap__sodie pour une noyade à une voix, un récitant et un chœur )


Tout sera décrit
tout était écrit
Mais toi sirène
tu leur diras
ce qui est lu est passé
ce qui n'est pas lu est avenir

Si Dieu est PI
si PI est Dieu
des chiffres à vouloir dire
des nombres à vouloir savoir

Des icônes
seulement
des équations
seulement
Outre l'infini
la Vérité


Si Dieu est PI
si PI est Dieu
des chiffres à n'en plus dire
des nombres à n'en plus savoir

Des itérations
seulement
des récurrences
seulement
Outre l'infini
la Vérité


Si Dieu est PI
si PI est Dieu
le devenir à n'en plus finir
le devenu à n'en plus finir

L'éternité
à toujours recommencer
l'éternité
à jamais commencer
Outre l'infini
la Vérité


Tout sera dit
Tout sera voulu
Tout sera tu

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 octobre 2017

Thursday, October 05, 2017

Dogme.

Paradis
ce mot interdit
ce mot défendu
Enfer
ce mot devenu
ce mot parvenu

Le DIT pour une icone
Dogme.

( Rap__sodie pour une croyance à une voix, un récitant et un chœur )


Tu es là
fille aux yeux paradis
rêvée par des enfants
belle à fermer les yeux
belle à pleurer les cœurs
belle à croire les âmes

Ta bouche
rires d’anges
tes lèvres
larmes d’angelots

Des espoirs
et la vie continue
Des promesses
et la mort s’enguirlande


Un mot
l’autre part envahit l’univers
un mot
te voilà ces infinis

Des surfaces
sans dessus sans dessous
des volumes
sans dedans sans dehors
des âmes
sans avant sans après
des mondes
de rien de tout

Tu es là
fille aux yeux enfer
tuée par des hommes
triste à fermer les yeux
triste à pleurer les cœurs
triste à douter les âmes

Ta bouche
douleurs d’anges
tes lèvres
sangs d’angelots

Des désespoirs
et la vie continue
Des trahisons
et la mort s’enguirlande


Un mot
l’autre-part envahit l’univers
un mot
te voilà ces infinis

Des surfaces
sans dessus sans dessous
des volumes
sans dedans sans dehors
des âmes
sans avant sans après
des mondes
de rien de tout

Tu es là
fille aux yeux ténèbres
venue de par des rêves
fière à ouvrir les yeux
fière à fêler les cœurs
fière à bouter les âmes

Ta bouche
messages d’anges
tes lèvres
rires d’angelots

Des espoirs
et la vie s'arrête
Des promesses
et le bonheur s’enguirlande


Un cri
l’univers se désempare
un cri
te voilà ces indéfinis

Des surfaces
sans dimensions
des volumes
sans contenus
des âmes
sans vouloirs
des mondes
de tout de rien

Michel GUIDETTI
...( copyright ) michel guidetti 27 octobre 2017